Six technologies qui transforment les soins de santé mentale

A mental health professional holding hands with a patient

La demande pour les soins de santé mentale est en hausse au Canada, ce qui entraîne des défis, notamment un manque de personnel spécialisé et de moyens pour personnaliser les soins. Cette situation a entraîné une pression incroyable sur le système de santé et les professionnels qui y travaillent.

L’Association médicale canadienne qualifie la pénurie de médecins de famille comme étant « critique ». En effet, 20 % des Canadiens n’ont pas de médecin de famille et parmi ceux-ci, 79 % disent qu’il est difficile, très difficile ou impossible d’obtenir des rendez-vous avec des spécialistes.1 Entre-temps, on estime que le nombre de cas de troubles dépressifs majeurs a augmenté de 27,6 % et celui des troubles anxieux de 25,6 % depuis le début de la COVID-19.2

La psychiatre Dre Diane McIntosh constate que, dans ces conditions, les résultats pour les patients se dégradent. Parmi les appels à faire évoluer l’approche médicale des soins en santé mentale, l’innovation numérique pourrait être la réponse. La Dre Diane McIntosh explique que les médecins de famille représentent la plus grande partie de ceux qui fournissent des soins continus aux patients ayant reçu un diagnostic en psychiatrie. « Nous n’avons pas suffisamment de psychiatres, alors l’accès à des soins est très faible. »

En d’autres mots, de nombreux médecins de première ligne peuvent ne pas avoir le soutien adéquat pour répondre à une avalanche de problèmes de santé mentale, et de nombreux patients ne reçoivent pas le traitement dont ils ont besoin. Puisque, selon la Dre McIntosh, un diagnostic et un traitement précoces de la maladie mentale peuvent faire la différence entre un épisode aigu répondant bien à un traitement et un trouble chronique plus difficile à traiter.3 Il est essentiel de combler cet écart.

Entrer dans la technologie. Que ce soit pour doter les patients d’outils pour gérer leur santé mentale, offrir aux spécialistes de nouvelles options de traitement ou fournir des données pour surveiller les conditions, les solutions numériques sont très prometteuses dans les mains des médecins.

Voici quelques-unes des innovations technologiques qui changent les choses en aidant les patients à la maison et les médecins qui sont en première ligne.

1. Soins de santé virtuels

Même si ce n’est pas une nouveauté, la technologie des soins de santé virtuels a sans doute eu la plus grande incidence sur les soins psychiatriques. Grâce à la télémédecine, concrétisée au moyen d’outils comme Visite virtuelle du DME de TELUS et Dossier Collaboratif Santé, les relations avec les patients et les besoins de ceux-ci deviennent la priorité, ce qui favorise la mobilisation et l’efficacité. Ces outils, combinés à des plateformes comme Pharmacie virtuelle TELUS Santé, où vous pouvez gérer vos médicaments sur ordonnance, faire un suivi de leur livraison et parler à un pharmacien, le cycle de soins est complet, du bilan de santé jusqu’à la réception des médicaments. Qui plus est, grâce aux soins de santé virtuels (même s’ils ne peuvent pas toujours remplacer une visite en personne), il est possible d’avoir facilement des conversations privées avec des professionnels de la santé – que vous soyez un patient à la maison ou un agent de police dans votre véhicule. « Pour moi, les soins de santé virtuels sont une façon de démocratiser la médecine, explique la Dre McIntosh. Ils sont prodigués à mes patients, peu importe où ils se trouvent. Mes patients n’ont plus besoin de trouver un service de garde, de s’absenter du travail ou de payer un stationnement. »

2. Dossier médical électronique

Le dossier médical électronique a été le catalyseur d’un énorme changement dans les soins de santé. La centralisation des données des patients a facilité la transmission de l’information, ce qui aide les médecins à prendre des décisions éclairées, à améliorer les processus et à consacrer plus de temps aux patients.

3. Applications

Au fil des ans, les applications se sont diversifiées pour simplifier la plupart des aspects de nos vies – et la santé mentale ne fait plus exception. Grâce à des applications comme Thérapie numérique spécialisée de TELUS Santé, les patients peuvent, en toute autonomie, surveiller leurs symptômes, utiliser des techniques de pleine conscience et de thérapie cognitivo-comportementale et plus encore. Certaines applications récentes comprennent même un logiciel d’intelligence artificielle qui permet de partager des données en temps réel avec des professionnels de la santé. D’autres plateformes, comme Parcours de vie de TELUS Santé, sont conçues pour favoriser la santé des employés. Et il ne faut pas oublier l’application Mes soins TELUS Santé, qui offre des solutions de soins de santé en plus de vous permettre de parler à des fournisseurs de soins de santé mentale directement à partir de votre ordinateur ou de votre téléphone.

Woman on a run checking his smart watch

4. Objets connectés

Longtemps utilisés pour le suivi de la santé et de la condition physique, les objets connectés commencent à faire leur entrée dans la sphère des soins de santé mentale. Grâce à des technologies utilisant des capteurs, celles-ci permettent de transporter les thérapies comme la rétroaction neurologique ou biologique jusque dans le confort de nos foyers. Selon la Dre McIntosh, « la plupart des troubles psychiatriques sont mal diagnostiqués ». Les objets connectés pourraient changer la donne en recueillant de l’information psychologique en temps réel, pour permettre aux médecins d’offrir des traitements mieux adaptés.

5. Réalité virtuelle

La réalité virtuelle ne se limite plus aux jeux vidéo. Du moins, pas entièrement. Pour les médecins, elle est une source d’outils puissants pour le traitement de conditions de santé mentale comme l’anxiété, la dépression et le trouble de stress post-traumatique. Par l’intermédiaire des simulations et des jeux vidéo qui leur sont prescrits, les patients apprennent à surmonter des situations difficiles et des phobies, comme le fait de parler en public, sans avoir à sortir de chez eux.

6. Intelligence artificielle

Les applications de soins de santé sont de plus en plus nombreuses, et les assistants virtuels connaissent une croissance exponentielle. Les technologies d’intelligence artificielle, de Woebot à Wysa, guident les patients à travers des exercices d’autorégulation et arrivent même à détecter les changements dans la voix. Elles peuvent aussi aider les médecins à traiter leurs patients et à suivre leur état de santé en analysant de grandes quantités de données pour en tirer des tendances, de même que reconnaître les signes avant-coureurs de troubles de santé mentale par l’intermédiaire de plateformes de médias sociaux.

A doctor having a virtual visit with an elderly patient via a laptop.

La nouvelle frontière

L’innovation technologique place le patient au premier plan, mais les soins axés sur les patients sont tributaires du soutien accordé aux médecins. Heureusement, de nouvelles solutions novatrices sont en cours de conception pour aider les fournisseurs de soins primaires à prendre des décisions fondées sur des données probantes – l’une étant de fournir aux cliniciens de l’information qui favorise des diagnostics précis et la prestation rapide de soins spécialisés pouvant changer le parcours de vie des patients.

Toutefois, comme l’explique la Dre McIntosh, la réussite de cette innovation dépend de notre capacité à informer les gens. « Nous devons faire comprendre aux gens ce qui est normal au moyen de balados, sur les portails de santé ou lors de conversations avec le médecin. Par exemple, bien qu’il soit normal d’éprouver de l’anxiété, si celle-ci submerge une personne et l’empêche de bien fonctionner, il est alors temps de demander de l’aide. »

Il est heureux que la technologie permette de le faire facilement, surtout lorsque des éléments importants des soins de santé ne peuvent être compromis. Selon la Dre McIntosh, « la technologie permet des visites virtuelles, ce qui favorise l’accessibilité pour les patients et ne change en rien la capacité du médecin d’exprimer de la compassion – un aspect essentiel de l’expérience du patient ».

Comme toujours, les outils novateurs deviennent des plus efficaces grâce aux personnes qui les utilisent – comme les cliniciens de différentes spécialités qui ont participé à la création du Dossier Collaboratif Santé.

 


1 Angus Reid. Doc Deficits (déficits en toubib) : La moitié des Canadiens ne peuvent trouver un médecin ou obtenir un rendez-vous dans un délai acceptable avec celui qu’ils ont. Extrait le 23 septembre 2022 du site https://angusreid.org/canada-health-care-family-doctors-shortage/

2 Lancet. (6 novembre 2021) La prévalence et la charge des troubles dépressifs et d’anxiété observés dans 204 pays et territoires en 2020 en raison de la pandémie de COVID-19. Extrait le 23 septembre 2022 du site https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/34634250/

3 Kraus, C.; Kadriu, B.; Lanzenberger, R., Zarate C. A. et S. Kasper. (24 avril 2020). Prognosis and Improved Outcomes in Major Depression: A Review. Focus 18(2). Extrait le 23 septembre 2022 du site https://focus.psychiatryonline.org/doi/10.1176/appi.focus.18205

  • Restez informé

    Recevez des articles sur les dernières tendances en matière de soins de santé directement dans votre boîte de courriel.
    Votre source d'informations sur la santé numérique

    Abonnez-vous à Pulsations cliniques et soyez informé des actualités et des tendances dans le secteur des soins de santé numériques, et ce, à même votre boîte courriel.