La prestation de soins de santé en 2020.

Le secteur des soins de santé est en pleine mutation. Alors qu’une vague de médecins de la génération des baby-boomers part à la retraite, ceux de la génération Y démarrent leur carrière et ouvrent leur cabinet. Parallèlement à cette transition générationnelle, la technologie numérique revitalise l’univers des soins de santé pour les patients et leurs équipes de soins.

Aujourd’hui, le taux d’utilisation du dossier médical électronique (DME) parmi les médecins de première ligne atteint 85 %. Qui plus est, un sondage auprès des médecins canadiens indique que 31 % d’entre eux utilisent de 6 à 9 fonctionnalités du DME pour les soins qu’ils offrent aux patients. Par contre, et malgré ces avancées, seulement 36 % des médecins et 34 % des spécialistes déclarent n’utiliser qu’une et deux fonctions respectivement. Alors que les technologies en santé numérique promettent de redonner aux Canadiens une certaine mainmise sur leurs programmes de soins, et de les aider à être plus proactifs, ce même sondage révèle que, même en étant plus accessibles par voie numérique, les cliniques qui offrent des services en ligne de prise ou de confirmation de rendez-vous sont rares (9 % et 3 %, respectivement). En outre, seulement 4 % des médecins de première ligne et 9 % des spécialistes proposent à leurs patients de les rencontrer par vidéoconsultation (visite virtuelle).

Pendant ce temps, cela devient de plus en plus complexe d’offrir les meilleurs soins possible aux patients. En ce moment, les médecins reçoivent plus de patients, prescrivent plus d’examens et effectuent plus de tâches administratives que jamais auparavant. À bien des égards, la technologie peut les aider à travailler plus efficacement, soutenir une meilleure prestation de soins et produire de meilleurs résultats pour les patients.

Faciliter la communication sous toutes ses formes.

Les nouvelles technologies transforment le « patient spectateur » en un membre actif de son équipe de soins – et la relation patient-médecin en un partenariat.

Prenons en exemple le DME. Il ne sert pas qu’à enregistrer les données et renseignements sur le patient. En tant qu’outil de base de la clinique, le DME peut s’avérer un puissant carrefour giratoire où s’organise une circulation fluide de l’information dans le continuum de soins. Des outils comme les tableaux de bord sur les résultats représentent de réelles avancées pour les soins aux patients atteints de maladies chroniques. Ils permettent l’analyse de données critiques en repérant les patients à risque élevé, en optimisant les processus de travail et en favorisant l’adoption de lignes directrices en matière de soins.

On comprend facilement que le DME puisse alléger les tâches administratives des membres de la clinique, mais il permet aussi aux patients de prendre leurs propres rendez-vous en ligne, de les gérer, de remplir des formulaires ou de s’auto-inscrire à partir d’une borne numérique. Durant les visites, le médecin peut accéder à des renseignements à jour en présence de son patient, ce qui l’aide à mieux focaliser ses interventions, avec des diagnostics précis et une attention renouvelée de la part du patient.

Par ailleurs, les services intégrés au DME aident les médecins à rester en contact avec leur cabinet, comme avec l’application DME Mobile qui est offerte gratuitement aux utilisateurs d’une solution DME de TELUS Santé. Avec ce service, les médecins peuvent consulter des dossiers de patients, des horaires ou des renseignements cliniques, visualiser et traiter des résultats de laboratoire, lire et envoyer des messages, photographier des symptômes et téléverser ces photos directement dans le dossier du patient : tout cela sans devoir se présenter au bureau.

Meilleur accès aux soins pour les patients.

Les soins virtuels peuvent supprimer certaines barrières d’accès aux soins. Ces outils permettent aux patients de communiquer avec des professionnels de la santé par téléphone, par texto ou par vidéoclavardage depuis un ordinateur ou un appareil mobile, au moment et à l’endroit où ils le souhaitent.

La technologie de soins virtuels améliore la communication avec les patients, en particulier ceux qui habitent dans des régions éloignées ou qui n’ont pas de médecin de famille, ou encore les personnes qui vivent avec des limitations physiques ou une mobilité réduite.

Les consultations virtuelles avec les patients réduisent aussi les besoins et la durée des visites en clinique, et font en sorte de replacer le patient au cœur de sa démarche médicale.

Simplifier la collaboration entre médecins.

Dans un modèle encore fondé sur le papier et la télécopie, le recours incessant à des outils désuets décuple les encombres et le stress que subissent les cliniciens. Heureusement, l’innovation technologique dans le secteur de la santé ouvre de nouvelles voies de collaboration entre médecins et simplifie le relais des soins.

Parmi ces innovations, mentionnons MedDialog, la solution clinique nationale de TELUS Santé grâce à laquelle un médecin peut communiquer à partir du DME avec d’autres professionnels de la santé au sujet des soins à donner aux patients. La pratique, tout comme les patients, s’en porte mieux. Sans téléphone ni télécopieur, on peut obtenir et conserver dans le DME l’historique complet des communications, y compris les recommandations, les consultations de spécialistes, les analyses de laboratoire et tous les autres renseignements sur le patient. C’est un mode de fonctionnement qui consomme moins de temps, simplifie les communications au sein de l’équipe de soins et réduit le besoin de transcrire l’information au dossier du patient.

La technologie façonne l’avenir des soins de santé.

Les médecins ont besoin – et demandent – de mieux comprendre ce que la technologie propose pour rendre leur pratique plus efficace.

De leur côté, les patients s’attendent à pouvoir profiter des nouvelles approches technologiques. Selon un sondage mené par l’Association médicale canadienne qui examine la perception et l’acceptation des technologies en santé, trois Canadiens sur quatre considèrent que les nouvelles technologies permettraient de résoudre certains problèmes liés au système de santé.

Le futur s’annonce prometteur, un futur où les soins de santé numériques permettront aux patients de mieux se prendre en main, amélioreront la qualité de vie et limiteront les maladies chroniques tout en connectant les professionnels de la santé à l’ensemble du cercle de soins. Comment façonnerez-vous l’avenir de votre pratique dans la prochaine décennie?

Cet article en anglais a d’abord été publié en février 2020 dans un numéro spécial du magazine numérique Canadian Healthcare Technology consacré aux équipes Santé Ontario.

  • Restez informé

    Recevez des articles sur les dernières tendances en matière de soins de santé directement dans votre boîte de courriel.
    Votre source d'informations sur la santé numérique

    Abonnez-vous à Pulsations cliniques et soyez informé des actualités et des tendances dans le secteur des soins de santé numériques, et ce, à même votre boîte courriel.