Regard sur les produits en voie de commercialisation qui s’ajouteront à la liste des régimes privés.

Plus de 140 médicaments sont en attente de lancement au Canada à l’heure actuelle, conditionnellement à l’obtention de leur homologation par Santé Canada. Le rapport de TELUS Santé sur les médicaments en voie de commercialisation se penche plus particulièrement sur 14 de ces médicaments, soit ceux qui devraient avoir le plus de répercussions sur les régimes privés d’assurance médicaments, et porte également sur la situation relative aux médicaments de marque dont le brevet est échu et aux lancements de produits génériques ou biosimilaires qui devraient s’ensuivre.

Les traitements contre le cancer sont les médicaments en voie de commercialisation les plus nombreux. Une bonne partie d’entre eux seront offerts sous forme de comprimés pouvant être pris à l’extérieur de l’hôpital, ce qui signifie que davantage de patients cancéreux se tourneront d’abord vers leur régime privé d’assurance médicaments pour obtenir un remboursement. Les coûts estimés de ces médicaments pourraient atteindre 150 000 $ à 520 000 $ annuellement par patient.

Le rapport de 2019 de TELUS Santé sur les médicaments en voie de commercialisation souligne également que ces nouveaux traitements contre le cancer sont destinés uniquement à une utilisation extrêmement ciblée, fondée sur des biomarqueurs génétiques; pour l’un de ces médicaments, la population de patients visée dans l’ensemble du Canada est estimée à moins de 200 personnes. La population de patients la plus vaste est celle visée par un médicament destiné au traitement d’un certain type de cancer du sein, et est évaluée à environ 5500 personnes. Le coût de ce médicament est de 149 300 $ pour l’année de traitement recommandée.

Mis à part les produits contre le cancer, les médicaments en voie de commercialisation au Canada comprennent trois médicaments de spécialité pour des troubles qui touchent des populations relativement plus nombreuses. Les régimes privés verront l’arrivée d’un deuxième médicament biologique contre la migraine chronique et d’un nouveau médicament biologique contre l’asthme grave. Les gouttes oculaires de spécialité contre la sécheresse oculaire représentent un nouveau produit sur le marché; ce trouble touche jusqu’à 30 % des personnes âgées de 50 ans et plus. Le coût des gouttes oculaires est estimé à 8700 $ annuellement.

Le rapport se penche finalement sur quatre médicaments en voie de commercialisation pour des troubles très rares. Tous peuvent être administrés en milieu extrahospitalier. Trois représentent des percées thérapeutiques, et l’autre est un produit de substitution pour Soliris, qui a fait la manchette comme étant le médicament le plus onéreux au monde à son lancement il y a plus de 10 ans. Son produit de substitution, qui peut être administré toutes les huit semaines plutôt que toutes les deux semaines, devrait coûter environ 10 % moins cher que Soliris, soit environ 605 000 $ annuellement.

  • Restez informé

    Tous les plus récents articles envoyés directement dans votre boîte de réception.
    S’inscrire

    Nous allons vous envoyer des newsletter
    Toutes les communications vous seront faites de la part de TELUS Santé.

    Tous les champs sont obligatoires