Les soins virtuels : sont-ils là pour rester?

La Conférence annuelle de TELUS Santé

Les professionnels de la santé sont de plus en plus nombreux à offrir des soins en mode virtuel. La réponse des patients est positive et les mesures prises en lien avec la pandémie de la COVID-19 ont eu l’effet d’un accélérateur sur l’utilisation des plateformes en ligne.

Dr Van Hoa Phong Le aborde l’ensemble du dossier des soins de santé virtuels et en trace le portrait actuel et à venir dans ce webinaire exclusif présenté en ligne le 3 juin dernier.  Pour visionner l’enregistrement complet du webinaire TELUS Santé – Les soins virtuels : sont-ils là pour rester?, cliquez sur le lien plus bas.

« La raison pour laquelle les soins de santé virtuels ne vont jamais disparaitre, c’est dû à la réponse extraordinaire des patients », déclare Dr Le. « Les gens ont adopté ces outils-là. Ceux qui ont consulté une première fois de façon virtuelle vont revenir parce que c’est tellement pratique pour eux », souligne-t-il.

Dr Le appuie ses propos par une analyse éclairante des données d’une étude réalisée en 2019 sur la perception qu’ont les Canadiens des soins de santé virtuels. L’étude révèle entre autres que la population est bien au fait des avantages que comportent les soins offerts en ligne. Une majorité des répondants jugent que cette technologie améliore l’accès aux services de santé en général.

Accès aux informations médicales.

L’étude met toutefois en lumière certaines préoccupations légitimes qu’ont les Canadiens quant à l’utilisation des soins de santé virtuels. À ce sujet, Dr Le constate que les outils numériques développés jusqu’ici ont surtout amélioré l’offre de services des fournisseurs de soins. « Souvent, le patient a beaucoup de difficulté à accéder à ses renseignements médicaux », souligne-t-il. « Que le patient ait accès à ses informations de santé et soit le propriétaire et le gestionnaire de son dossier, c’est extrêmement important. Le développement du portail patient est une priorité. Il faut mettre le patient au centre des préoccupations, des innovations et des investissements en santé », conclue Dr Le.

Les soins virtuels en temps de pandémie.

Dr Le analyse également l’impact des mesures gouvernementales liées à la pandémie de la COVID-19 sur l’accélération de l’offre de services en matière de soins de santé virtuels. La volonté de limiter le nombre de visites dans les centres hospitaliers et de réduire le risque d’infection entre les usagers du réseau de la santé a eu pour effet d’éliminer plusieurs obstacles qui freinaient le développement des soins de santé en ligne.

Par exemple, le gouvernement québécois soutient et encourage désormais l’utilisation de plateformes virtuelles en remboursant les médecins pour une consultation en ligne au même titre qu’une consultation en clinique. De plus, le gouvernement finance l’achat des licences commerciales d’utilisation des plateformes de prestation de soins en ligne afin d’aider à déployer le plus rapidement possible les outils qui permettent au médecin d’échanger à distance avec son patient.

Ces mesures mises en œuvre par le gouvernement ont porté leurs fruits. « En matière de développement des services de soins de santé virtuels, le volume de consultations en ligne a évolué en trois mois aussi rapidement qu’au cours des 10 dernières années », mentionne Dr Le. « Le trafic de données chez les fournisseurs des plateformes a grimpé d’environ 10 fois le volume de consultations d’avant la pandémie ». Le déploiement des plateformes par les fournisseurs a eu un effet direct sur l’adoption rapide par les professionnels de la santé d’une offre de services en ligne. Et la réponse positive du public indique clairement que les soins virtuels sont là pour rester.

Un avenir innovant et prometteur.

« On travaille sur beaucoup de solutions, entre autres sur les enjeux de l’invalidité et de la sécurité au travail. Il y a aussi de belles initiatives et plusieurs innovations dans le domaine de la santé mentale, parce qu’on le voit, plusieurs souffrent beaucoup en ce moment de l’isolement, du stress, des changements. Il y a beaucoup d’anxiété et de dépression. On est en train de travailler sur de nouveaux outils extraordinaires sur ces enjeux-là », déclare Dr Le.

Pour en apprendre davantage sur les dernières avancées des soins de santé virtuels au pays, les prochaines tendances du marché et les répercussions de cette technologie sur l’équilibre entre le régime public et le secteur privé, n’hésitez pas à visionner l’enregistrement complet du webinaire ci-dessous.

  • Restez informé

    Tous les plus récents articles envoyés directement dans votre boîte de réception.
    S’inscrire

    Nous allons vous envoyer des newsletter
    Toutes les communications vous seront faites de la part de TELUS Santé.

    Tous les champs sont obligatoires