Le point sur l’observance du traitement médicamenteux.

Selon les résultats du Sondage sur les soins de santé de Sanofi Canada, près de la moitié (48 pour cent) des promoteurs de régimes d’assurance médicaments est préoccupée par les répercussions négatives de la non-observance du traitement médicamenteux sur le coût de leur régime. Cette proportion passe à 65 pour cent chez les employeurs comptant 250 employés ou plus. Même si un plus grand nombre d’outils est offert pour aider les personnes à prendre leurs médicaments pour traiter leurs maladies chroniques, il peut être très long pour certains patients de finir par observer leur traitement. Que peut faire l’employeur?

La sensibilisation est un premier grand pas, note Sandie Ventin, vice-présidente adjointe à Accompass, une division de Gallagher, après avoir examiné les résultats du sondage sur les soins de santé de Sanofi. « Les assureurs ont fait un excellent travail pour mesurer les taux d’observance par catégorie de maladie. Nous observons une réaction de plus en plus vive chez les clients lorsqu’ils réalisent que pour chaque 100 $ soumis à leur régime, près de la moitié pourrait être gaspillée à cause d’un traitement médicamenteux mal suivi. »

« On peut s’attendre à un degré de sensibilisation encore plus élevé chez les grands employeurs, étant donné qu’ils ont tendance à consacrer davantage de ressources matérielles et humaines à la gestion de leurs régimes de soins de santé, ajoute Martin Chung, vice-président adjoint, Développement stratégique en matière de santé à Equitable Life Canada. Si tous les employeurs pouvaient être informés adéquatement à propos de leurs risques actuels et futurs associés à la non-observance, je crois que le niveau général de préoccupation de 48 pour cent augmenterait considérablement. »

Du soutien pourrait être offert aux personnes qui ne prennent pas leurs médicaments, par exemple, sous forme de textos leur rappelant de les prendre, ou de renouveler leurs ordonnances; ce soutien pourrait aussi prendre la forme de séances de coaching personnalisées offertes par un expert en modification du comportement. En juillet 2019, iA Groupe financier a annoncé le lancement d’un projet pilote à l’automne pour soutenir l’observance des traitements médicamenteux. Les membres participant au régime utiliseront une application qui émettra des rappels, gérera les renouvellements d’ordonnance et donnera des renseignements au sujet des plans de traitement.

Les systèmes d’emballage personnalisés sont un autre outil tactile pour les membres des régimes dont l’obstacle principal à l’observance est l’oubli. Sandie Ventin indique que certains de ses clients se sont associés récemment à une pharmacie qui exécute les ordonnances de façon centralisée. Les médicaments multiples sont triés en fonction du moment où ils doivent être pris, et l’emballage peut être transporté dans un sac à main ou une poche (pas de flacon, de pilulier ou d’emballage alvéolaire volumineux). « Je suis très impressionnée par cela. Ils sont très pratiques et permettent de gagner du temps, ce qui peut certainement favoriser l’observance. »

Bien que les rappels et les emballages améliorés puissent aider certaines personnes, M. Chung, qui est également pharmacien, déconseille de mettre trop l’accent sur les outils qui, en apparence, améliorent l’observance en fonction des données sur les réclamations. « Il ne s’agit pas de renouveler les ordonnances automatiquement. Il s’agit plutôt de s’assurer constamment que le médicament est efficace pour le patient. »

Il explique que les personnes qui ont le plus besoin d’observance sont celles qui ont le plus de difficulté à respecter leur traitement médicamenteux. En d’autres mots, les rappels et le côté pratique ne seront pas suffisants. Il peut y avoir des problèmes comportementaux associés à l’état traité ou découlant d’opinions tranchées sur la prise de médicaments. La non-observance peut également être attribuable au simple fait que le médicament n’est pas efficace. « L’observance doit reposer sur une assurance raisonnable que la personne prend le bon médicament, que la dose est adéquate et qu’elle le prend pour le bon motif », ajoute M. Chung.

Dans ces cas, l’observance ne peut être possible que par l’entremise de coaching personnalisé et de rétroaction de la part d’un fournisseur de soins de santé. Idéalement, cela serait offert lors de visites régulières au cabinet du médecin traitant et chez le pharmacien exécutant l’ordonnance. À l’heure actuelle, les fournisseurs et les prestataires d’avantages sociaux tentent encore d’élaborer un modèle d’affaires efficace pour le coaching, selon lequel l’observance fait probablement partie d’une vision d’ensemble en matière de gestion de maladies chroniques. Pour en savoir plus sur l’observance, y compris la recherche qui indique les économies et les gains de productivité qui y sont associés, veuillez cliquer ici.

  • Restez informé

    Tous les plus récents articles envoyés directement dans votre boîte de réception.
    S’inscrire

    Nous allons vous envoyer des newsletter
    Toutes les communications vous seront faites de la part de TELUS Santé.

    Tous les champs sont obligatoires