Cinq éléments à prendre en considération sur les fournisseurs de soins virtuels.

La pandémie de COVID-19 a notamment eu pour effet de mener à l’adoption rapide des soins virtuels par les Canadiens et leurs professionnels des soins de santé. Bon nombre d’employeurs songent maintenant à inclure les soins virtuels à leurs régimes d’avantages sociaux afin de soutenir, de retenir et, éventuellement, d’attirer des employés. La bonne nouvelle, c’est que les choix ne manquent pas, mais la mauvaise, c’est que les soins virtuels ne sont pas tous égaux. Voici cinq éléments importants à prendre en considération lorsque vous évaluez l’offre de soins virtuels.

    1. Service reconnu
      Une recherche en ligne sur les fournisseurs de soins de santé permettra de trouver des milliers de fournisseurs, de technologies et d’applications. Les employeurs devraient rechercher un partenaire ayant une expérience reconnue sur le marché canadien et une stratégie claire quant à la création de soins de qualité – tant en matière de soutien physique que de soutien mental – pour les employés.Demandez aux fournisseurs de vous présenter des données qui montrent qu’ils ont fait leurs preuves auprès de grands employeurs ainsi que certains résultats quantifiables en ce qui concerne le taux d’utilisation, la rapidité du service, la rétroaction des employés et le rendement du capital investi de leur solution. D’autres questions à poser seraient les suivantes :

      • Depuis combien de temps le fournisseur est-il sur le marché ?
      • Possède-t-il une expérience approfondie du système de soins de santé canadien ?
      • Comment évalue-t-il la qualité de ses professionnels ?
      • A-t-il la réputation d’être innovateur en matière de soins de santé ?
    2. Stratégique
      Les meilleurs avantages sociaux sont ceux que les employés utilisent réellement et qui, selon eux, font une différence dans leurs vies. Les soins virtuels présentent des bienfaits évidents, particulièrement pour les quelque quatre millions de Canadiens qui n’ont pas de médecin de famille[1], mais l’expérience globale vécue par vos employés et leurs familles à cet égard sera primordiale pour tirer une valeur optimale de votre investissement.Il ne faut toutefois pas oublier l’expérience de l’employeur. Par exemple, certains fournisseurs de services aident les employeurs à déployer le programme auprès des employés en mettant à leur disposition des vidéos de qualité, des affiches et d’autre matériel. Le processus et le temps nécessaires pour obtenir l’adhésion des employés sont d’autres éléments importants à prendre en considération. Posez les questions suivantes sur l’expérience de l’utilisateur de la solution :

      • Le service est-il offert 24 heures sur 24, tous les jours, toute l’année, n’importe où dans le monde ?
      • Est-il accessible à partir de n’importe quel appareil, y compris les appareils mobiles et les ordinateurs personnels ?
      • Le service est-il offert en français et en anglais ?
      • Les employés peuvent-ils obtenir de l’aide sur demande, ou doivent-ils prendre rendez-vous pour une consultation?
      • Est-il offert aux autres membres de la famille et facile à utiliser ?
      • L’application met-elle l’utilisateur en contact avec un professionnel en chair et en os rapidement ?
    3. Service évolutif
      Les soins virtuels numériques sont encore relativement nouveaux au Canada, mais la demande a été démontrée. En fait, 71 % des Canadiens sont prêts à échanger certains de leurs avantages sociaux actuels contre un meilleur accès à des professionnels de la santé et à des services à support technologique comme les soins virtuels[2], et environ les deux tiers des consultations des patients auprès des professionnels de la santé de première ligne se font maintenant virtuellement[3]. Il est donc très important que les employeurs travaillent avec un partenaire qui peut suivre le rythme de l’augmentation des effectifs et de l’augmentation exponentielle de l’utilisation.Compte tenu de cette demande sans cesse grandissante, les employeurs devraient accorder une importance primordiale à l’évolutivité afin que les besoins des employés soient comblés au fur et à mesure que leurs attentes changent. Les offres de soins virtuels vont évoluer pour passer d’un accès à des soins de base à des solutions holistiques intégrant des données de sources multiples comme les moniteurs d’activité physique et les appareils de soins de santé à domicile. Posez les trois questions suivantes à vos fournisseurs potentiels :

      • La solution peut-elle prendre en charge de grands groupes d’employés ?
      • Permet-elle à votre entreprise d’ajouter rapidement de nouveaux membres après une fusion ou une acquisition ?
      • Quelle est leur stratégie pour recruter des professionnels supplémentaires afin de répondre à la demande ?
      • La plateforme est-elle suffisamment adaptable pour répondre aux changements de préférences des consommateurs ?
    4. Service complet
      Au fur et à mesure que les soins virtuels prendront de l’ampleur au Canada, les attentes des employés vont vraisemblablement augmenter également. Aujourd’hui, la plupart des solutions virtuelles donnent essentiellement accès à des soins de base offerts par des médecins, des infirmières et des infirmières praticiennes. Mais, à l’instar des soins donnés dans un environnement physique, les soins virtuels seront de plus en plus considérés comme faisant partie d’un ensemble global de soins incluant le bien-être mental, des spécialistes cliniques et l’accompagnement en santé, notamment. Il sera crucial de choisir un partenaire qui soit en mesure d’élaborer une solution de soins à la fois complète et adaptée aux employés. Voici certaines des questions à poser :

      • Outre l’accès à des infirmières et des médecins, quels types de soutien aux soins de santé sont offerts ?
      • Y a-t-il des options offertes pour les employés souffrant de problèmes de santé mentale ?
      • La solution permet-elle de faire des consultations non en temps réel par courriel ou par message texte ?
      • La plateforme peut-elle donner accès à d’autres ressources, comme des documents de référence ou des vidéos ?
      • Est-ce que des professionnels de soins de santé affiliés, comme des physiothérapeutes, des diététistes et des pharmaciens sont également disponibles ?
    5. Service sécuritaire
      Un bon point de départ est de s’assurer que le fournisseur possède l’expertise nécessaire pour se conformer à la réglementation canadienne en matière de protection des renseignements personnels et de soins de santé, qui est assez complexe. Il faut aussi savoir où les données des patients sont sauvegardées et qui y a accès. Voici d’autres questions à poser :

      • Comment le fournisseur de services protège-t-il les données ?
      • Quelles normes de protection des renseignements personnels applique-t-il ?
      • Comment les droits d’utilisation sont-ils gérés ?
      • Ont-ils fait leurs preuves en matière de protection des données ?

Offrir des soins virtuels dans le cadre de votre régime d’avantages sociaux aidera les employés et leurs familles à avoir accès aux soins dont ils ont besoin. Choisir le bon partenaire aujourd’hui vous permettra de vous assurer que votre programme offre de la valeur pour de nombreuses années.

[1] Statistique Canada (2014). Accès à un médecin régulier. www150.statcan.gc.ca.
[2] Groupe Santé Medisys (2019). Rapport sur le secteur des soins de santé virtuels — La solution au bout des doigts.
[3] American Medical Association, 2019. AMA Digital Health Research.

  • Restez informé

    Tous les plus récents articles envoyés directement dans votre boîte de réception.
    S’inscrire

    Nous allons vous envoyer des newsletter
    Toutes les communications vous seront faites de la part de TELUS Santé.

    Tous les champs sont obligatoires